L’alpinisme est une activité qui demande non seulement de la préparation (physique et mentale), mais aussi un équipement adapté. Si vous vous apprêtez à gravir les hautes montagnes enneigées, les équipements mentionnés ci-dessous vous seront utiles.

Crampons et chaussures adaptées

Durant vos randonnées en montagne, vous serez amené à marcher sur des terrains instables ou très escarpés et hors des sentiers battus. Vous aurez besoin d’une paire de chaussures qui vous procure à la fois stabilité et protection. La chaussure haute route est la plus adaptée, car elle favorise une meilleure adhérence au sol tout en vous procurant une liberté de mouvement. Les chaussures d’alpinisme sont recommandées si vous prévoyez une ascension dans les montagnes enneigées. Ce type de chaussure se divise en deux catégories suivant leurs usages. Vous avez les chaussures classiques, destinées aux alpinistes occasionnels et les paires techniques qui s’adressent aux plus engagés. Les chaussures d’expéditions sont quant à elles, les plus adaptées aux escalades. De même que vos chaussures, le choix de vos crampons d’alpinisme pour votre randonnée doit se faire suivant l’usage que vous allez en faire. Si c’est pour faire de l’alpinisme, les crampons à 12 pointes sont plus recommandés. Ils sont adaptés aux pentes comprises entre 50 et 60°. Dans le cas d’une cascade de glace, vous devez opter pour des crampons disposant de performantes pointes avant rigides. Ces dernières vous permettront d’escalader des pentes jusqu’à 90°. Pour une simple randonnée glaciaire, vous devez privilégier la légèreté. Les crampons munis de 10 pointes sont donc suffisants. Ils sont adaptés à des pentes n’excédant pas les 30°.

Votre système d’ancrage

Si l’ascension dans les montagnes glaciaires requiert de l’endurance et de la concentration, la descente est une autre histoire. Vous devez effectuer des manœuvres de descente spécifiques suivant le type de montagne que vous avez gravi. Quoi qu’il en soit, vous devez vous équiper d’outils qui vous permettent d’effectuer vos manœuvres de manière sécurisée. Vous avez le choix entre les pieux à neige, les piolets, les skis de montagne ou encore l’ancre à neige. Ce dernier outil est encore peu connu des alpinistes. Pourtant, il peut s’avérer particulièrement efficace pour former votre système de rappel et d’assurage. Cet outil s’enfonce dans la neige suivant un angle de 40 à 45° par rapport à la pente. Un sillon en forme de T doit être creusé afin de servir de chemin de passage au câble de l’ancre. Il est impératif que ce câble suive une ligne perpendiculaire à la pente. Vous deviez ensuite recouvrir le sillon d’une neige compacte.

Les matériels indispensables

Une course d’alpinisme nécessite également le transport de matériels complets vous permettant d’assurer votre sécurité durant votre ascension et votre descente. Le sac à dos de randonnée est indispensable. Vous pouvez y mettre des équipements divers tels que votre masque de ski, une trousse de secours, une gourde, etc. Vous devez aussi porter un casque d’alpinisme, une paire de lunettes de glaciers et une lampe frontale. Assurez-vous également d’emporter des piles de rechange pour votre lampe. Vous devez vous équiper de deux mousquetons à vis, d’un piolet classique, d’une broche à glace, de deux grandes sangles et d’une paire de bâtons. Pour assurer votre escalade comme votre descente, un appareil d’assurage vous sera nécessaire. Pour finir, n’oubliez pas de vous munir d’un baudrier et d’un kit de sécurité crevasse.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *